12 juin 2006

Iquique, la ville et alentours

Iquique a du sa richesse, le siècle dernier, à ses engrais. Que ce soit le célèbre et néanmoins sanguinaire Guano (dont il reste les fameuses collines de caca) et le non moins toxique nitrate de soda ! Bref aujourd’hui toutes ces entreprises ont fermé et Iquique vivote. D’ailleurs pour attirer ou plutôt retenir les chiliens, il existe une zona franca d’Iquique (Zofri) où tout s’achète moins cher puisque sans taxe. Il existe la même chose à l’autre extrémité, Punta Arena.
Iquique et environ





De la belle époque, il reste à Iquique, son théâtre…



point commun avec toutes les villes sud américaines qui ont connu un moment de gloire dans leur jeunesse…il a déposé le bilan il y a environ 10 ans mais je le trouve quand même assez bien conservé...


Intérieur du théatre











sa place…





de jolies rues qui sont en train d’être aménagées









et des villages fantômes qui vous pourrez aisément visité. La plus célèbre est la salitreras santa Anna et Humberstone. Ce n’est pas loin d’Iquique et maintenant classé monument du patrimoine de l’humanité
Place de la ville fantome d'humberstone

D’ailleurs, il existe de nombreux tours à effectuer. Vous n’avez même pas besoin de voitures pour visiter la région. Quand vous arrivez à l’aéroport, il existe des bus qui vous dépose directement à l’hôtel (environ 4000 pesos par personne) ou vous avez l’option taxi (10 000 pesos le trajet). Je vous laisse faire le calcul. Puis une fois sur place, vous n’avez qu’à aller aux agences de tourismes. Ils vous proposent une multitude de trajets…bon il est vrai que cela fonctionne surtout durant la haute saison.
Alors nous avons du sortir la voiture...et nous sommes allées jusqu'à Pica. C'est une petite ville bien sympathique pour une bonne pause repas...mais surtout surprenante par la quantité de végétation quand on sait qu'elle est entourée par le désert...d'ailleurs pour le retour, je vous conseillerais de prendre la A-75...route pourrie car personne n'y passe...mais personne signifie un désert vierge de tous détritus...voilà ce que vous verrez le long d'une route utilisée.

Ainsi, Iquique survit par son soleil, ses plages, son désert et son altiplano et son parapente…il parait que c’est la 5eme ville au monde pour le parapente…j’en ai fait et franchement c très calme…pour 30 minutes de vol sur la ville d’Iquique, cela vous en coûtera 20 000 pesos...


La dune d'Iquique vue de la plateforme des parapentes








Et il ne faut pas oublier le festival de danse, la fiesta de Tirana. Un petit village à 72 Km à l’est d’iquique et cela se situe entre le 12 et 18 juillet…car le 16 juillet, ils fêtent la sainte vierge del Carmen.
Danse traditionelle













Il faut quand même faire attention, c’est une ville où sévit les problèmes de drogue et d’alcoolisme dans pas de tout repos mais elle l’en vaut le détour, j’ai vraiment adoré….j’ai bien hâte d’y retourner…les gens sont vraiment sympathiques, et les restaurants, un vrai délice pour une moyenne de 5000 pesos par personne (vin compris)…je vous conseillerais de vous arrêter au village, Los Verdes (qui se trouve entre l’aéroport et Iquique), dans un restaurant, ayant comme symbole un dauphin bleu (à votre droite si vous venez de l’aéroport). C’est du frais car ils se ravitaillent grâce au port de pêche juste à côté.
(N'oubliez de cliquer sur les photos pour agrandir)

10 commentaires:

Angsoka a dit…

5000 pesos, ça fait combien d'euros? Ou de francs?
ça à vraiment l'air sympa là-bas!

Lauréole a dit…

t'as vraiment fait du parapente ? et t'as pas uen photo plus explicite de toi dans les airs ? que le bout de ton pied ? je rigole...je ne savais pas qu'il y avait une telle dénivellation. Et tu y retournes bientôt ?
biz

Jane a dit…

C'est beau cet article Rachel, dis-donc c'est drôlement haut la plate-forme, tu en fais du parapente ?
Bises

Jane

brigitte a dit…

Iquique c'est bien je confirme. La salitrera de Humberstone est très émouvante, le théatre en particulier et tous les grafitis laissés par les enfants nés dans la salle d'hopital....
Calama, Arica ?? tu es allée ?

sopatch a dit…

Iquique, je ne connaissait cette ville qu'à travers le disque de Quilapayun "santa maria de Iquique". Maintenant j'ai un apperçu plus moderne de la ville, pas forcement plus joyeuses. C'est un beau voyage que tu nous fais partager. merci.

DOURVAC'H a dit…

Très bon reportage - on s'y croirait (merveilles & dangers à cotoyer dans tous les instants)...

Peut-être visiteras-tu mon ariège (je viens d'avoir une visite de l'autre côté des Andes ce matin : Lima).

Et chez moi ?

... photos, dessins, peintures & aussi bientôt, tout l'art traditionnel (céramique, textile, etc.) des femmes (et quelques hommes) des Amériques en photos : trésor extrait d'un bouquin aujourd'hui introuvable...

Voilà, promis !

Amitié.

Hervé a dit…

Bonsoir,
EN faisant une recherche sur le net au sujet de santa maria de iquique, je suis arrivé sur ton blog. Je ne connais pas cette ville chilienne, seulement au travers de la cantata de santa maria de quique interprétée par le groupe "Quilapayun". Cette année, ce sera le centenaire de ce massacre de milliers d'ouvriers. En ce centenaire, ayons également une pensée pour toutes celles et tous ceux qui luttent pour une parcelle de liberté, pour une vie un peu plus digne, comme il y a cent ans les ouvriers de la mine de salpêtre.
hboutigny@yahoo.fr

Anonyme a dit…

Bonjour Rachel,

Je souhaite venir voler avec un ami à Iquique au début du mois de novembre, la dune du Pyla (France) devient trop petite pour nous ;-)
Peux-tu nous dire si la période est la bonne et as-tu quelques renseignement utiles pour un tel voyage?
Je te remercie par avance pour ta réponse.
Thierry
thierry.leon4@hotmail.fr

Anonyme a dit…

je vais au Chili 1 mois pour la première fois en décembre rejoindre ma petite amie Chilienne, je vais passer 3 jours a Iquique, ça me donne bien envie de faire du parapente. En tout cas, je ne me lasserai jamais de toutes ces images. Et si tout ce passe bien, j'irai vivre 2/3 ans au Chili :)

skrosoft@hotmail.com

Anonyme a dit…

Bonjour Rachel,
Tres bel article, c'est vrai qu'on s'y croirait.
Je pars au Chili en juillet 2012, pour mener a bien un projet que je prepare depuis près de deux ans avec une bande d'amis. Nous participons a un projet humanitaire, dans le nord, avec l'association 'Un techo Para Chile'. Durant une semaine, nous allons ensuite arpenter le nord en bus, en passant bien evidement par Iquique. sais tu a partir de quel age on peut faire du parapente? (nous avons tous entre 17 et 19 ans). As-tu d'autre villes à nous proposer? D'autres activités telles que celle-ci? Merci pour tes réponses (luna.kindler@live.fr), nous tenons absolument à retenir chaque minutes de ce voyage qui s'annonce fabuleux.

Bises,
Luna