06 février 2006

Valparaiso

Petite visite du coté de l’océan….la visite de Valparaiso et de viña peuvent se faire en une seule journée. C’est seulement à 1h30 de Santiago (Cf. Carte) et cela ne coûte qu’environ 4000 pesos (l’aller). D’ailleurs, je vous conseille de prendre juste l’aller, car le retour, nous ne pouvons pas savoir quand et où il va se faire.

Commençons par le patrimoine culturel de l’humanité : Valparaiso. (petit dépliant touristique et carte)
Normalement, c’est la ville chilienne la plus connue au monde, avec ces funiculaires les plus vieux et les plus spectaculaires.

Elle a du être belle jadis et il lui reste quelques belles rues et maisons.


Il y a deux bâtiments prestigieux : l’amirauté et le parlement.
Et oui le parlement se situe à Valparaiso et le gouvernement à Santiago, division géographique du pouvoir…il est facile d'imaginer le pourquoi.
Le parlement

En face de l’amirauté, vous trouverez la statue d’Arturo Pratt . Ce capitaine a perdu, durant une bataille navale contre les péruviens, son bateau et tout son équipage et ce qui est bizarre, les chiliens le fêtent chaque année. Il paraîtrait que sa mort était héroïque. Nous avons droit à une journée de congé ;o)
L'amirauté

Mais bon, Valparaiso reste avant tout un port commercial et militaire donc avec tous les côtés négatifs.
Petit détail sur l’Esméralda. Il s’agit du bateau école chilien. Mais chacune de ses visites dans un port suscite des nombreuses manifestations, d’ailleurs dans certains ports, il est même interdit. Il faut dire que de nombreuses tortures y a été commises et pour l’instant, l’amirauté chilienne ne le confirme pas d’où toutes ces manifestations
L'esméralda

De plus, une véritable menace se profile: les immeubles. En ce moment au Chili cela construit énormément, à la limite de l’insupportable, juste dans mon intersection, 4 nouveaux immeubles. Et le « problème » de Valparaiso, les maisons sont considérées comme monuments historiques alors ils attendent qu’elles s’écroulent pour pouvoir les raser et cela se voit de plus en plus…
bien dramatique puisque le maire ne fait rien! De plus, c’est un peu absurde car Valparaiso est une ville très très pauvre (lié au port sûrement) à l’inverse de sa voisine, Viña del Mar, considérée comme la ville bourgeoise de la cote océanique

Pour passer de valparaiso à Viña, il y a le tout nouveau métro ! je suis déjà venue par ici en mai dernier, et c’était un vieux train qui passait toutes les heures. Mais maintenant c’est un beau tout neuf métro qui passe environ tous les 15 minutes et le trajet dure à peine 15 minutes…mais bon les gares ne sont pas toutes terminées,
Gare située juste en face (un peu à droite) de l'amirauté

et il faut acheter cette carte (500 pesos) avant d’acheter les billets (350 pesos)
…bizarre j’espère qu’ils vont trouver un truc pour les touristes, mais bon 500 pesos ce n’est pas vraiment énorme..et nous voilà partis pour Viña del Mar, mais suite au prochain numéro.

2 commentaires:

Anonyme a dit…

nous revenons de Valparaiso...et vraiment j'ai aimé la ville...malgré la pauvreté, la saleté, la vetusté...elle est tellement plus authentique que Vina del Mar; si, si, j'ai aimé !!!j'ai visité la Sebastiana (une des maisons de Pablo Neruda)...prête à y retourner !
biz
laurence

Sandrine Tricofolk a dit…

Ce qui m'a le plus étonnée dans toute tes photos, c'est la multitude de fils électriques dans les rues de Valparaiso ! Merci pour ton reportage, j'attends la suite avec impatience !!