28 juin 2016

La fameuse semaine du 25 Mai à Sucre

Cette semaine est assez chargée en Bolivie mais surtout à Sucre. il y a beaucoup de jours fériés, beaucoup de défilés pour fêter les collégiens, les fonctionnaires, l’armée et le 25 mai célèbre celui de 1809 et la Revolution de Chuquisaca (ancien nom de Sucre, qui en a eu 4 au total : Choquechaca jusqu’en 1538 (arrivée des espagnols), La Plata (1538-1776, durant la vice-royauté du perou), Chuquisaca (1776-1825))

La première journée




La 2eme journée


Mais au milieu de tous ces défilés se déroulent le magnifique et succulent festival du chocolat


aussi étrange que cela puisse paraitre, Sucre est la capitale su chocolat (une petite explication par ici, hélas en espagnol), alors ne nous privons pas. Surtout que l’originalité est la bien. Des plats salés (comme sandwich wonk tonk) en sauce chocolat, un délice.
et le 25 mai celui du chorizo ! J’ai vraiment aimé leur saucisse, toute épicée !

4 commentaires:

Yvon a dit…

c'est pour la fête du noviciat de son frère, il rentre au monastère pour un certain temps et les parents organisent une grande fête où on invite famille et amis (un peu comme la communion chez les catholiques); il y a un grand défilé pour accompagner le frère jusqu'au monastère, d'où ce maquillage;
bonne soirée, Rachel

Fany 97440 a dit…

Bonjour ma Rachel
Une superbe suite, tes photos sont magnifiques et tellement alléchantes, j'adore le chocolat et çà doit être super le mélange sucré salé que j'aime bien, oh du chorizo épicé çà oté j'adore, malgré que j'en suis à ma première tasse de café j'ai faim........de chorizo épicé ih ih ih !!!
Merci pour ton gentil commentaire, c’est toujours avec grand plaisir que je te lis et que je viens dans le bel univers de ton blog.
Nous sommes le 1er juillet comme le temps passe vite et c’est avec cette poésie du net que je viens te souhaiter un beau vendredi pour ce 1er jour de juillet et un excellent WE.
Gros bisous d’amitié et ensoleillés de mon ti rocher.
♥♥♥

Juillet

Depuis les feux de l'aube aux feux du crépuscule,
Le soleil verse à flots ses torrides rayons ;
On voit pencher la fleur et jaunir les sillons
Voici les jours poudreux de l'âpre canicule.

Le chant des nids a fait place au chant des grillons ;
Un fluide énervant autour de nous circule ;
La nature, qui vit dans chaque animalcule,
Fait frissonner d'émoi tout ce que nous voyons.

Mais quand le bœuf qui broute à l'ombre des grands chênes
Se tourne haletant vers les sources prochaines,
Quel est donc, dites-vous, ce groupe échevelé

Qui frappe les échos de ses chansons rieuses ?
Hélas ! C’est la saison des vacances joyeuses...
Comme il est loin de nous ce beau temps envolé !

Louis-Honoré FRÉCHETTE (1839-1908)

Chantal Giraudeau a dit…

J'ai faimmmmm !!!!! Ca fait trop envie....

Sandra a dit…

Tes photos sont superbes! Les demoiselles sont très belles dans leurs uniformes et les p'tits gars aussi.
Mmmmmmmm... la fête du chocolat, j'aurais voulu être là!
Bisous